Menu

OM - Mercato : Amavi et trois autres dossiers chauds à gérer à Marseille


4 Décembre 2020 08:10 - écrit par Rédaction JF


Jordan Amavi, un avenir incertain à l'OM

Avant le 1er juillet 2021, l'Olympique de Marseille devra rentrer dans les clous du fair-play financier, sous peine de subir les foudres du gendarme financier du football européen. Deux axes sont donc à travailler du côté de l'OM. Le premier sera de réduire significativement sa masse salariale, le second sera de vendre afin de réduire au maximum le déficit

Le problème est que certains joueurs banckable, seront en fin de contrat en juin prochain. On pense notamment à Florian Thauvin qui a de fortes chances de quitter Marseille en fin de saison, et à Jordan Amavi qui a retrouvé un bon niveau depuis l'arrivée d'André Villas-Boas en 2019. Un défenseur de l'OM qui pourrait bien également quitter gratuitement le club phocéen. 

Amavi, Thauvin, Sanson et Kamara provoquent des sueurs froides aux dirigeants de l'OM

Interrogé justement à ce sujet en conférence de presse avant la rencontre Nîmes - OM de ce vendredi, Jordan Amavi a préféré botter en touche au sujet de son avenir. 

"Je ne m'avancerais pas dessus. Je n'en parlerais pas. Pour l'instant, je porte le maillot de l'OM. Je défends mes couleurs. On verra quand ce sera le moment d'en parler ". a déclaré l'arrière latéral gauche de Marseille.

Si des discussions semblent être en cours entre les diverses parties, Amavi souhaiterait prendre le temps. En effet, l'ex joueur d'Aston Villa et de l'OGC Nice ne souhaiterait se fermer aucune porte, et attendrait d'en savoir un peu plus sur les ambitions de l'OM pour la saison prochaine, pour prendre sa décision. Il pourrait s'agir également d'une temporisation afin d'obtenir une meilleur revalorisation salariale. 

Un épineux dossier qui vient s'ajouter à celui de Thauvin, et qui ne sera pas le dernier à provoquer des sueurs froides aux dirigeants Marseillais. En effet, le board de l'OM va également devoir s'atteler aux dossiers Morgan Sanson et Boubacar Kamara, dont les contrats arriveront à terme en 2022. Sans accord avec ces derniers, ils pourraient bien être vendus lors du prochain mercato d'été.