Menu
Jeunesfooteux
jeunesfooteux

Real Madrid : fini, mort et enterré: l'issue est inévitable pour cette figure tutélaire du Real !


Parce qu'il n'a pas brillé cette saison en raison de multiples blessures, parce que l'état-major madrilène a acté son départ, parce que Zinedine Zidane a trouvé de nouveaux hommes en défense centrale avec Nacho et Eder Militao, on a le sentiment que l'acte de décès du parcours de Sergio Ramos au Real Madrid a déjà été établi.

16 Avril 2021 21:40 - écrit par


Cette fois, c'est bien terminé, on peut l'affirmer même si ce n'est pas encore officiel. Et on n'a pas attendu les informations de la Cadena SER pour évoquer l'inévitable: la fin de Sergio Ramos au Real Madrid. Même la presse espagnole, plutôt que s'en émouvoir tant le joueur a symbolisé la Maison Blanche, a préféré s'en amuser: "le quedan 76 días de contrato con el Madrid". Autrement dit, il reste 76 jours de contrat avec le Real Madrid. C'est dire si le départ du défenseur est acté dans l'esprit du club castillan, de la presse espagnole et peut-être de tous les aficionados. Et cela n'a visiblement l'air de déranger personne.

 

Sergio Ramos a joué avec le feu

Parce que le club a appris à vivre sans lui, pourtant insubmersible durant toutes ces années. Parce que l'Espagnol a été souvent blessé cette saison, et a joué avec le feu avec son président en pensant avoir la main sur son avenir à Madrid. Sans doute était-il - à juste titre - convaincu que tout Sergio Ramos qu'il représente, allait faire plier le boss Florentino Perez avec des exigences financières incompatibles et inversement proportionnelles - et égoïstes donc ? - à la réalité économique du moment. Ce n'est pas un procès contre Sergio mais ce fut un mauvais calcul qui, entre autres, l'a écarté du Real Madrid. Oui, on en parle déjà au passé, c'est comme ça.
 

Sergio Ramos a déjà été remplacé dans l'esprit du Real Madrid

Puis en son absence, Zinedine Zidane est resté calme, a trouvé des solutions, une charnière centrale qui a performé contre Liverpool et le FC Barcelone. Et qui est encore amené à briller pour la fin de la saison et la saison d'après puisque la priorité est désormais de prolonger Nacho et Eder Militao. Ramos ? Probablement jeté comme un joueur quelconque, comme le fut Iker Casillas jadis. Ce n'est un procès contre personne, ni l'intéressé, ni Florentino Perez, mais plutôt de comprendre que Sergio Ramos au Real, c'est fini, mort et enterré.

Acteur des quatre Ligue des Champions, si le Real Madrid remporte une énième fois ce trophée cette saison - à condition de passer sur le corps de Chelsea et du reste hein... - , voir Sergio Ramos, 670 matchs et 101 matchs, regarder une finale en tribunes n'a désormais plus rien de surréaliste vu le contexte actuel. Oui, parce que si des doutes subsistent encore, ci-git Sergio Ramos au Real Madrid.

Un Monsieur de Chelsea, observateur de l'actualité du football anglais, espagnol et italien... En savoir plus sur cet auteur