Menu
Jeunesfooteux
jeunesfooteux

Stade Rennais : Florian Maurice défend son mercato et Jérémy Doku


Après un mercato critiqué, notamment à cause de la vente de Raphinha ou de l'arrivée couteuse du jeune Jérémy Doku, Florian Maurice est mis sous pression. Le directeur sportif y a répondu dans les colonnes de Ouest France.

23 Décembre 2020 14:40 - écrit par


Jérémy Doku "s'intègre petit à petit"

Après le début de saison compliqué du Stade Rennais, le mercato réalisé par Florian Maurice a été vivement critiqué. La vente de Raphinha, l'investissement important pour Jérémy Doku, le directeur sportif a justifié certains de ses choix et a demandé du temps dans les colonnes de Ouest France

« C’est toujours la même chose quand les résultats ne sont pas au rendez-vous, on a vite fait de taper sur le recrutement. C’est quelque chose que je connais depuis dix ans, ça ne me touche pas. J’ai confiance dans ce que je fais, dans l’entraîneur pour développer les joueurs qui sont arrivés. Je n’ai jamais eu de doute sur le fait que ces joueurs puissent s’imposer. Les joueurs ne signent pas pour trois ou quatre mois, mais pour trois ou quatre ans ». 

Confiant, l'ancien de l'OL a ajouté : « On a osé taper sur Jérémy Doku, né en 2002, qui est arrivé le 5 octobre et qui a joué le surlendemain avec des joueurs dont il ne connaissait pas les prénoms ! Aujourd’hui, il s’intègre petit à petit. Il a récupéré son appartement il y a une semaine. On est toujours très pressé avec les recrues, mais moi, je sais que pour certains, il faut trois, quatre, cinq, six mois. Et j’ai l’exemple de Rai à Paris ou de Juninho à Lyon, où il a fallu un an avant qu’ils soient performants. »

Du temps, l'élément clé donc dont ont besoin les joueurs pour se connaitre et créer des automatismes pour Florian Maurice. Rendez vous ce soir pour l'avant-dernière rencontre de la phase aller. Le Stade Rennais recevra le FC Metz de Frédéric Antonetti au Roazhon Park



 

Ronan Baroni
Étudiant en journalisme fan de football. La taille de Pirlo, la passion de Guardiola et l'Italie... En savoir plus sur cet auteur